Égalité entre les femmes et les hommes : Taina Bofferding présente son programme de travail ambitieux et renforce son ministère

L’égalité entre femmes et hommes : une responsabilité partagée

Le programme gouvernemental 2018-2023 considère l’égalité entre hommes et femmes comme priorité politique transversale.

La thématique se retrouve dans plusieurs chapitres pour ne citer que l’annonce d’une politique étrangère féministe, une augmentation de la proportion de femmes dans les positions clés de l’enseignement supérieur et de la recherche, la promotion de l’emploi féminin par des mesures fiscales, l’éducation et les politiques familiales.

Responsable au sein du gouvernement pour la coordination des politiques d’égalité, Taina Bofferding a présenté ses priorités à l’occasion de la réception pour le Nouvel An pour les agents du Ministère de l’Egalité entre les femmes et les hommes (MEGA).

L’élimination des inégalités continuant à exister entre les femmes et les hommes

En ce qui concerne la lutte contre les inégalités, Taina Bofferding considère comme prioritaires les efforts tendant à prévenir et à éliminer toutes formes de sexisme, à combattre les inégalités salariales entre hommes et femmes et à contrecarrer la faible représentation des femmes et des hommes dans les instances de prise de décision au niveau économique et au niveau politique.

La ministre continuera à perfectionner l’offre d’assistance aux victimes de violence domestique, de la traite des êtres humains et de la prostitution.

La promotion d’une véritable égalité entre les sexes

Pour ce qui est de la promotion de l’égalité, le défi principal réside dans l’information et la sensibilisation de l’ensemble des citoyens sur la situation de l’égalité des sexes au Luxembourg et sur les travaux menés dans ce contexte par le MEGA.

Le message que femmes et hommes sont égaux en droits et en devoirs doit parvenir à un chacun en commençant dès le plus jeune âge : c’est pourquoi la ministre élaborera une stratégie tendant à intégrer l’égalité des sexes dans l’ensemble des différents ordres d’enseignement et de formation afin de toucher l’ensemble des acteurs concernés.

Les enfants et les jeunes constituent en effet les acteurs-clé dans la lutte contre les stéréotypes de genre qui bloquent encore trop souvent leur choix d’études, d’emploi ou de mode de vie.

Taina Bofferding a souligné l’importance d’une meilleure conciliation entre travail et vie privée sous l’angle de l’égalité en promouvant les mêmes instruments et droits en la matière auprès des deux sexes.

Elle a annoncé une évaluation et une professionnalisation du programme de collaboration avec les entreprises du secteur privé (« Programme des actions positives »).

Profitant de son cumul de mandats ministériels, la ministre a finalement exposé ses vues quant à une intensification de la collaboration avec les communes en tant que vecteurs locaux de la promotion de l’égalité entre hommes et femmes.    

  • Mis à jour le 11-01-2019