Orientation professionnelle

Dans notre société actuelle, filles et garçons fréquentent les mêmes classes et suivent le même programme scolaire.

L’enseignement est censé les préparer, de manière égale, aux études supérieures, voire aux métiers et professions qui répondent à leurs intérêts et aptitudes.

Malgré les politiques et législations sur l’égalité des femmes et des hommes mises en place de longue date dans l'enseignement, filles et garçons tendent à choisir des voies traditionnelles, notamment les filières sociales pour les filles, respectivement les filières techniques pour les garçons.

L’orientation professionnelle des filles et des garçons est aussi étroitement liée au phénomène des préjugés. Ainsi, il y a des domaines professionnels dans lesquels travaillent surtout des femmes (éducation, soins, esthétique etc.), tout comme il y a des métiers presque exclusivement exercés par des hommes (construction, ingénierie, informatique, recherche etc.). Qui n’a pas déjà entendu l’adage « les garçons sont meilleurs en maths, et les filles meilleures en langues » ? Pourtant, il n’existe pas de preuve scientifique pouvant l’étayer. Ce qui est prouvé, par contre, c’est que des préjugés déterminent inconsciemment nos actes. Pire encore : ils freinent activement le développement de notre potentiel et notre épanouissement sur le marché du travail.

Les stéréotypes sont un concept social et bien qu’ils dominent parfois notre vie, il est possible de les éviter.Changeons donc de perspective et soutenons les talents, les aspirations et la diversité au lieu des préjugés !

L'initiative Girls’Day –Boys’Day souhaite justement briser des attentes figées en proposant aux élèves une journée de découverte et d'expériences pratiques dans un métier considéré comme étant atypique pour leur sexe respectif.

D'autres initiatives comme celle des "Girls in Tech Luxembourg" s'adressent à un public exclusivement féminin pour lui permettre d’accéder aux opportunités créées par le numérique et pour donner plus de visibilité à celles qui y travaillent.

cover-flyer-cdp-hdpi

Une "app" pour contrer les stéréotypes hommes/femmes dans le monde du travail

En 2013 le ministère a réalisé un jeu de mémoire appelé MEGA-Spill fondé sur le modèle classique du Memory, en sélectionnant un échantillon de métiers très variés afin de donner aux jeunes un aperçu des professions qui pourraient les intéresser à l’avenir.

Fin 2015 le ministère a créé une  version électronique de ce jeu.

Elle s’adresse principalement aux enfants des deuxième et troisième cycles de d’école fondamentale.

L’idée est de leur montrer que filles et garçons peuvent faire un même choix d’études et exercer la même profession, sans distinction de sexe.

Ce jeu a pour vocation de montrer qu’il n’y a pas de métiers typiquement masculins ou typiquement féminins, en présentant pour chaque métier représenté, un couple formé par un homme et une femme.

Le MEGA-Spill peut être joué en ligne, seul ou en duel et comprend différents niveaux de difficulté.

  • Mis à jour le 29-01-2019