Théâtre de prévention de la violence domestique

visuelLe 3 octobre 2013, la ministre de l’Egalité des chances a présenté en présence de Madame l’Ambassadeur du Portugal, Rita Maria Ferro, et du Président de la Confédération des Communautés portugaises au Luxembourg (CCPL), M. José Coimbra, le projet du Forum Théâtre sur le sujet de la violence domestique au Luxembourg.

La pièce de théâtre interactive « A outra verdade » (« L’autre vérité ») vise par le biais d’un scénario ouvert à impliquer le public en créant au cours de la performance une interconnexion entre les acteurs et actrices et le public.

Mme Hetto-Gaasch a profité de l’occasion pour cerner le contexte dans lequel le projet s’insère, en précisant que la loi sur la violence domestique réformée en 2013 a eu un impact important depuis son introduction en 2003. Cette loi aurait permis de lever le tabou et de provoquer une prise de conscience sur l’existence indéniable de ce phénomène dans notre pays.

La violence domestique affecte beaucoup de familles et ménages, toutes les classes sociales, catégories d’âge ou nationalités confondues. Ceci est confirmé par les chiffres augmentant d’année en année des expulsions ordonnancées par le Parquet et des interventions policières effectuées sur place. C'est pour cette raison que les efforts en matière de prévention et de sensibilisation à travers des projets innovateurs tels que le Forum Théâtre seront poursuivis.

Mme Hetto-Gaasch a tenu à souligner qu’il ne s’agit en aucun cas de stigmatiser une communauté parfaitement intégrée dans la société luxembourgeoise. Elle a insisté sur le fait que la violence domestique concerne toutes les nationalités et cultures vivant au Luxembourg, et la communauté lusophone est la première parmi d’autres communautés étrangères qui seront contactées pour avancer dans la prévention.

Des séances de « A outra verdade » ont eu lieu à Luxembourg, Ettelbruck et Esch/Alzette.

  • Mis à jour le 21-02-2014