« Je dis NON à la violence à l’égard des filles et des femmes »

Taina Bofferding soutient l’ « Orange Week 2019 »

C’est pour la troisième fois consécutive après 2017 et 2018 que le ministère de l’Egalité entre les femmes et les hommes soutient l’ « Orange Week 2019 » organisé par le Conseil National des Femmes du Luxembourg et par la section luxembourgeoise du Zonta International. Par l’illumination en couleur orange de nombreux bâtiments publics à travers tout le pays et par l’organisation de plusieurs évènements d’information et de sensibilisation, le sujet de la violence à l’égard des femmes et des filles sera mis au centre de l’intérêt public à partir du 19 novembre jusqu’au 10 décembre 2019.

« Je salue particulièrement le fait que le cercle des partenaires de l’Orange Week devient de plus en plus grand, ce qui prouve que la lutte contre la violence est arrivée au centre de notre société. » a souligné Taina Bofferding, ministre de l’Egalité entre les femmes et les hommes. « Aussi dans un pays prospère comme le Luxembourg, la violence à l’égard des femmes et des filles est une réalité quotidienne. Elle est omniprésente, elle est visible sous les yeux de la société ou invisible se passant derrière les portes fermées. Elle est physique ou psychologique. Elle a pris de nouvelles formes et s’est introduite dans les nouveaux médias sociaux, un endroit dans lequel il devient de plus en plus facile pour semer la haine et créer un climat hostile. » a constaté la ministre.

« Pour cette raison, la ratification de la Convention d’Istanbul sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique en juillet 2018 a été un pas important pour rendre attentif aux nombreuses facettes de la violence. Les obligations découlant de ce traité internationale seront la pierre angulaire de nos efforts pour endiguer durablement la violence à l’égard des femmes et des filles. »

La ministre rappelle que le Luxembourg dispose aujourd’hui d’un dispositif de protection efficace pour encadrer les victimes de la violence avec une législation spécifique sur la violence domestique et un réseau de gestionnaires partenaires qui s’engagent quotidiennement dans la lutte contre la violence subie par des femmes et des hommes. « Sans la coopération de ces acteurs, l’Etat ne serait pas en mesure d’assumer ses missions sociales. L’Orange Week est le moment approprié pour les remercier », a conclu Taina Bofferding.  

Taina Bofferding encourage toute la société luxembourgeoise à participer aux différentes manifestations organisées tout au long de l’Orange Week 2019, et notamment à la Marche Orange, qui aura lieu ce samedi au centre de la capitale luxembourgeoise. « Venez nombreux et ralliez-vous au mouvement orange pour dire NON à la violence à l’égard des femmes et des filles. »    

  • Mis à jour le 21-11-2019