"It's called democracy, stupid!"

MEGA goes Rock ! dans le cadre du Screaming Fields Song Contest Edition 2019

Dans le cadre du coup d’envoi des festivités du centenaire du droit de vote des femmes au Luxembourg, le ministère de l’Egalité entre les femmes et les hommes lance sa coopération avec le Centre de Musiques Amplifiées Rockhal pour la 3e édition du SCREAMING FIELDS SONG CONTEST, organisé par le Rocklab de la Rockhal. Ce concours s’adresse aux groupes de musique et musicien(ne)s âgé(e)s entre 12 et 25 ans pour écrire des chansons sur un thème spécifique.

Taina Bofferding, ministre de l’Egalité entre les femmes et les hommes, veut saisir cette opportunité pour thématiser le sujet de la démocratie en rapport avec l’égalité entre filles et garçons et insiste sur la nécessité d’inciter plus de jeunes à s’engager dans la société. « Le ministère veut explorer de voies innovatrices pour atteindre les jeunes à travers la musique et la poésie. La Rockhal et le SCREAMING FIELDS SONG CONTEST en sont les partenaires parfaits. J’ai hâte d’entendre les diverses interprétations du thème de cette année-ci, les paroles et les styles musicaux employés pour véhiculer le message de l’égalité. »

Le patronage du SCREAMING FIELDS SONG CONTEST est le point de départ des manifestations planifiées tout au long de 2019 dans le cadre du centenaire du droit de vote des femmes au Luxembourg, à savoir

  • la Séance académique organisée en coopération avec la Chambre des Députés le 22 mai 2019 au Cercle Cité de la Ville de Luxembourg
  • le Festival de la jeunesse « Rock de Rack » le 17 octobre 2019 à la Rockhal, évènement qui combine un programme pédagogique diversifié sur les sujets de la démocratie et de l’égalité entre les genres avec une multitude d’activités culturelles.
  • L’élaboration d’une exposition itinérante sur le droit de vote des femmes au Luxembourg qui prendra son envol en mai 2019.  

Le Grand-Duché du Luxembourg célèbre cette année-ci le 100e anniversaire de l’attribution du droit de vote aux femmes. La loi du 15 mai 1919 portant révision de l’article 52 de la Constitution ne marque non seulement une étape importante dans le processus démocratique dans la mesure où le suffrage universel pur et simple a été introduit, mais représente également un pas historique en faveur de l’égalité des femmes et des hommes au Luxembourg.

  • Mis à jour le 01-04-2019