Rassembler les générations pour discuter de l’égalité entre les genres

La ministre de l’Egalité entre Femmes et Hommes Taina Bofferding lance le dialogue sur l’égalité entre les genres avec les lycéen(ne)s du Lycée Belval et du Atert-Lycée et les pensionnaires du CIPA Sanem et du Home pour personnes âgées à Rédange/Attert

Dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme qui est traditionnellement célébrée le 8 mars, la ministre de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes Taina Bofferding a rassemblé le 5 et le 6 mars 2019 des lycéen(ne)s du Lycée Belval et du Atertlycée à Rédange/Attert et des pensionnaires du CIPA Sanem et du Home pour personnes âgées à Rédange/Attert pour discuter de la situation de la femme et de l’égalité entre les genres aujourd’hui et hier. 

Les discussions ont été précédées de la projection du documentaire « Histoire(s) de femme(s) » de la réalisatrice Anne Schroeder, qui est un recueil de témoignages émouvants de femmes luxembourgeoises sur leur vie et qui fait le lien avec les mouvements et revendications féministes d’aujourd’hui.

Taina Bofferding a souligné l’importance du dialogue entre les générations : « Nous ne progressons en matière d’égalité entre les genres, que si nous tirons les leçons du passé et des expériences positives et négatives de nos parents et grands-parents. Ceci est d’autant plus vrai pour les droits des femmes, où nous devons toujours nous rappeler le long et difficile chemin des dernières décennies vers une société où les filles et les femmes sont équivalentes en droit et dans les faits par rapport aux hommes. » La ministre a également évoqué la situation actuelle : « Même si les filles et les femmes ont aujourd’hui l’égalité au niveau du droit, elles continuent d’être désavantagées dans de nombreux domaines de la vie quotidienne. »

Après la projection du film, la ministre a ouvert la discussion entre la réalisatrice Anne Schroeder, les lycéennes et lycéens et les pensionnaires des structures pour personnes âgées pour savoir si les filles et les femmes d’aujourd’hui ont une vie plus simple par rapport aux générations anciennes. « Je constate qu’il faut les expériences des deux générations pour poser aujourd’hui les jalons d’une politique en faveur de l’égalité entre femmes et hommes qui est digne de ce nom et pour créer ainsi une société dans laquelle filles et garçons, femmes et hommes disposent des mêmes possibilités pour réaliser leur projet de vie. »

La ministre a remercié les responsables du CIPA Sanem, du HPPA Rédange/Attert, du Lycée Belval, du Atertlycée et des administrations communales de Sanem et de Rédange/Attert pour leur engagement pour la réussite de cet évènement dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme.   

  • Mis à jour le 07-03-2019