La violence domestique: étude des causes pour une prévention ciblée

Etude réalisée en collaboration avec le Luxembourg Institute of Health

En 2012, le Ministère de l’Egalité des chances a décidé de faire conduire une étude sur les causes de la violence domestique sur deux années de décembre 2012 à décembre 2014 par le L.I.H. (Luxembourg Institut of Health) anciennement Centre de Recherche Public en Santé de Luxembourg (CRP Santé).

Cette étude porte sur les causes de violence domestique. Elle cherche à comprendre les processus sociaux de mise en oeuvre de la violence, en répondant aux questions suivantes : Que déclarent les « auteur(e)s » de violence et les « victimes » de leurs convictions, de leurs attitudes, de leurs comportements ? Dans quelles situations sociales et culturelles vivent-ils ? Sont-ils exposés à la violence dans leur foyer ou dans leur communauté ? Quels sont les principaux facteurs de risque de la violence ? Le Luxembourg présente-t-il des spécificités relatives à la composition hétérogène de sa population ? La crise économique favorise-t-elle une détresse sociale qui se traduit par plus de violence domestique ? Ce sont autant de questions que se posent les autorités pour mieux comprendre l’origine de la violence. Du côté des politiques mises en place pour lutter contre la violence domestique, quelles sont les principales stratégies d’interventions et les réponses qui ont été adaptées et avec quels succès ? Qu’en pensent les professionnels : magistrats, policiers, travailleurs sociaux, psychologues ?

La question centrale est d’identifier les origines et les causes de la violence domestique, et de comprendre le processus de construction sociale. Sachant que les actes de violences ne sont pas tous répertoriés, pour compléter ces données statistiques existantes et pour répondre à ces questions, une étude qualitative nationale approfondie a été réalisée.

  • Mis à jour le 16-03-2015