Bejing + 20 : les engagements politiques soumis à examen

La ministre de l’Egalité des chances à la 59ème session de la Commission de la condition de la femme à New York

Madame Lydia Mutsch, ministre de l’Egalité des chances s'est déplacée à New York du 8 au 11 mars 2015 afin d’assister à la 59ème session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies à New York.

Organe de prise de décisions politiques au niveau mondial, la Commission de la condition de la femme (CSW) est une commission fonctionnelle du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), consacrée exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de la femme.

Chaque année, des représentant(e)s des Etats Membres se réunissent au Siège des Nations Unies à New York pour évaluer les progrès accomplis au niveau de l’égalité des sexes, identifier les défis, établir des normes mondiales et élaborer des politiques.

Cette année, la CSW a entrepris un examen des progrès réalisés dans l’application de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing, 20 après son adoption lors de la Quatrième conférence mondiale sur les femmes qui s’est tenue en 1995.

Madame Mutsch a pris la parole devant l’Assemblée plénière et s’est exprimée au cours d’une table-ronde ministérielle sur le thème « Transforming politics and public life to achieve gender equality ».

Elle a ensuite présenté  les priorités politiques nationales en la matière lors d’une conférence-débat organisée par l’Union européenne sur le sujet de l’indépendance économique des femmes.

En marge de la conférence, la ministre luxembourgeoise a eu une série d’entrevues bilatérales portant notamment sur la préparation de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne.

  • Mis à jour le 30-06-2015