Gender equality in Europe : an unfinished business ?

Conférence ministérielle sur l'égalité entre femmes et hommes, Rome

En date des 23 et 24 octobre 2014, la ministre de l’Egalité des chances, Lydia Mutsch, a participé à la Conférence ministérielle organisée à Rome par la présidence italienne du Conseil de l’Union européenne sur la situation de l’égalité des femmes et des hommes en Europe.
    
                 Passer des paroles à l’action

Au cours d’une table-ronde ministérielle, les responsables politiques ont été unanimes à constater que, malgré les progrès réalisés au cours des dernières décennies, beaucoup d’inégalités de fait entre hommes et femmes subsistent de nos jours. C’est pourquoi il est indispensable d’accélérer l’action politique pour y remédier, et ce aux niveaux national, communautaire et international.

Madame Mutsch a identifié comme principales priorités des politiques futures l’égalité dans la prise de décision, la lutte contre les stéréotypes basés sur le genre et le travail en partenariat.

                 La Présidence 2015 approche

Ensemble avec ses homologues italien et letton, la ministre luxembourgeoise a signé la Déclaration du trio de présidences en matière d’égalité des hommes et des femmes.  
Les États membres qui détiennent la présidence travaillent en effet en étroite coopération par groupes de trois, appelés 'trios'. Ce système a été introduit par le traité de Lisbonne en 2009.

Le trio fixe les objectifs à long terme et élabore un programme commun définissant les thèmes et les grandes questions qui seront traités par le Conseil au cours d'une période de dix-huit mois. Sur la base de ce programme, chacun des trois pays élabore son propre programme semestriel plus détaillé.

Le trio actuel est composé des présidences italienne, lettonne et luxembourgeoise.

Au cours de ses entrevues bilatérales, Madame Mutsch a présenté les grandes lignes de la Présidence luxembourgeoise en matière d’égalité entre hommes et femmes. Les thèmes prioritaires seront

    •    L’égalité dans la prise de décision économique et politique
    •    L’augmentation du taux d’emploi : rendre le marché du travail plus attractif pour les femmes
    •    La lutte contre les stéréotypes de genre
    •    L’intégration de la dimension du genre dans l’ensemble des politiques
    •    La place des hommes dans les politiques d’égalité
    •    L’égalité entre hommes et femmes dans l’agenda de l’après-2015

              Des échanges de vues fructueux

En marge de la Conférence, la ministre de l’Egalité des chances a eu des entrevues bilatérales avec
    •    Monsieur Uldis Augulis, ministre du Bien-être social de Lettonie
    •    Madame Asa Regnér, ministre en charge des Enfants, des Personnes âgées et de l’Egalité des chances de Suède
    •    Madame Elke Ferner, Secrétaire d’Etat au ministère allemand de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse
    •    Madame Pascale Boistard, Secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes en France
    •    Madame Martine Reicherts, Membre de la Commission européenne chargée de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté.

Les discussions ont porté sur des sujets d’actualité des politiques d’égalité et plus particulièrement sur les instruments et méthodes à mettre en œuvre pour atteindre un meilleur équilibre dans la prise de décision politique et économique et sur le cadre légal de la prostitution.

Tous les responsables politiques ont exprimé le souhait d’organiser des échanges plus réguliers des ministres en charge de l’égalité des chances.
Madame Mutsch a finalement présidé une réunion de travail avec la Commission européenne sur le rapport « Les femmes et la prise de décision » que l’Institut européen pour l’égalité des femmes et des hommes préparera pour la présidence luxembourgeoise en 2015.

  • Mis à jour le 03-11-2014