La ministre de l'Egalité des chances au 10e anniversaire de la Fédération des Femmes Cheffes d'entreprise

« Une économique dynamique et compétitive a besoin des femmes!

En date du 14 octobre Madame Lydia Mutsch a participé à la soirée organisée par la Fédération des Femmes Cheffes d’Entreprise du Luxembourg à l’occasion de ses 10 années d’existence.

La ministre a rappelé l’excellente collaboration qui existe depuis 2004 entre le ministère de l’Égalité des chances et la Fédération.

En présence de Laura Gucci,, présidente de...(A VERIFIER).... elle a félicité l’association pour avoir entrepris tous les efforts possibles durant ces dernières années afin de promouvoir le rôle important des femmes dans l’entrepreneuriat. Le but est d'encourager l’accession des femmes à des fonctions dirigeantes dans tous les secteurs de l’économie.

La grande majorité des secteurs restent dominés par les hommes, hormis les métiers de la mode, de la santé et de l’hygiène.

La FFCEL a entrepris des efforts considérables afin de promouvoir le rôle important des femmes dans l’entrepreneuriat et d’encourager l’accession des femmes à des fonctions dirigeantes dans divers secteurs de l’économie.

A ces deux points, Madame Mutsch voudrait également ajouter l’orientation scolaire et professionnelle et la lutte contre les stéréotypes dans le domaine professionnel. En effet, les décisions sur le choix de vie et sur la future profession se prennent à un très jeune âge et il est impératif d’activement rechercher le dialogue avec les jeunes. C’est ainsi que l’on pourra cultiver l’esprit d’entreprise chez les jeunes, les inspirer an leur montrant des exemples de bonne pratique.

Le gouvernement s’est fixé des buts très ambitieux en matière d’égalité entre femmes et hommes dans la prise de décision.

Par le but d'assurer 40% de présence du sexe sous-représenté dans les conseils d’administration des établissements publics et des entreprises privées dans lesquelles l’Etat détient des participations d’ici 2019, c’est la première fois dans l’histoire de notre pays qu’un programme gouvernemental contient des objectifs chiffrés et mesurables.

La ministre a souligné que le Gouvernement a besoin de l'ensemble des acteurs pour atteindre le but visé.

Ce n’est qu’en agissant dans un partenariat aussi large que possible qu’un meilleur équilibre entre femmes et hommes dans la prise de décision deviendra tangible
  • Mis à jour le 20-10-2014