Françoise Hetto-Gaasch à la 3e Conférence ministérielle de l’Union pour la Méditerranée à Paris

Comment renforcer le rôle des femmes dans la société? Tel était le thème de la conférence ministérielle de l’Union pour la Méditerranée qui s'est tenue à Paris le 11 et 12 septembre 2013 et à laquelle Madame Françoise Hetto-Gaasch, ministre de l’Egalité des chances, a participé.

 La troisième Conférence ministérielle de l’Union pour la Méditerranée (UpM) sur le renforcement du rôle des femmes dans la société a réuni les ministres en charge des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes des 43 pays membres de l’UpM.

L’événement a été présidé par la co-présidence de l’Union pour la Méditerranée, le Service européen pour l’action extérieure ainsi que par le Royaume hachémite de Jordanie et a été organisé par Madame Najat Vallaud-Belkacem, ministre française des Droits des femmes.

La Conférence ministérielle de Paris s’inscrit dans le prolongement des engagements pris lors des Conférences ministérielles sur le renforcement du rôle des femmes dans la société organisées à Istanbul en 2006 et à Marrakech en 2009. Elle vise à soutenir davantage les femmes et les filles originaires de la région euro-méditerranéenne dans leur quête d’émancipation et d’égalité.

Dans son intervention, la ministre luxembourgeoise a rappelé le rôle décisif joué par les femmes dans le processus de transition en cours dans la région euro-méditerranéenne.

Alors que les libertés qu’elles y ont acquises semblent à nouveau menacées, Madame Hetto-Gaasch a souligné que la pleine participation des femmes au développement politique, économique et civil n’est pas seulement une question de démocratie et de justice sociale, mais que c’est avant tout une question de respect des droits de l’Homme auxquels toutes les sociétés devraient être fondamentalement attachées.

En fin de réunion, les ministres ont adopté une Déclaration contenant des engagements politiques concrets dans trois domaines prioritaires :

  • la participation égale des femmes et des hommes dans les sphères politiques, économiques et sociales de la vie;
  • la lutte contre toutes les formes de violence et de discrimination à l’encontre des femmes et des filles;
  • le changement des mentalités et la lutte contre les stéréotypes de genre.
  • Mis à jour le 03-12-2013